LA LETTRE DE XMP-CONSULT - N°03 / MAI 2019  
 
 
 
Édito
 
 
Ce troisième numéro de la Lettre de XMP Consult est consacré à un thème inséparable de l’entreprise : le risque.
Les changements, les bouleversements économiques, sociétaux, environnementaux, politiques, technologiques et scientifiques auxquels sont confrontées les entreprises accroissent fortement la complexité et l’incertitude, donc les risques (et les opportunités) pour les entreprises. Simultanément, une partie croissante des citoyens et consommateurs juge de moins en moins acceptables, voire inacceptables, les conséquences des risques.
L’identification, l’évaluation, l’anticipation, la gestion des risques sont donc des aspects déterminants pour la bonne maîtrise des éventuelles conséquences négatives, mais également pour assurer la pertinence des prises de décisions et le développement à court et long termes de l’entreprise. Il n’est donc pas surprenant que les consultants de XMP Consult réalisent des missions nombreuses et variées dans le domaine des risques.
Les articles publiés dans ce numéro de la Lettre de XMP Consult illustrent la diversité des problématiques associées au domaine du risque, sans prétendre les couvrir toutes. Ils s’appuient sur l’expérience et les réflexions de leurs auteurs, les diverses situations auxquelles ils ont été confrontés et les solutions qu’ils ont contribué à élaborer et mettre en oeuvre. Certains portent sur l’amélioration de la gestion des risques, d’autres sur la spécificité de certains secteurs et types de risques ; certains concernent les décisions stratégiques alors que d’autres traitent d’aspects opérationnels. Tous font ressortir d’importantes possibilités d’amélioration dans l’anticipation et la gestion des risques.
Les risques demeurent un sujet ambiguë dans la plupart des entreprises. D’une part le risque est intrinsèque à l’activité des entreprises et reconnu comme tel ; de nombreux dispositifs et outils étant mis en place pour le gérer ; des obligations réglementaires existant dans de nombreux secteurs et domaines. Mais d’autre part, les directions générales s’y investissent trop peu ; les compétences nécessaires pour une gestion efficace des risques sont insuffisantes ; les éléments émotionnels et irrationnels sont largement occultés, bien que très présents ; le risque est souvent associé à l’échec, à l’erreur. Cette situation n’est pas propice à une gestion optimisée des risques.
Les différents articles montrent que différentes approches et solutions peuvent être mises en œuvre pour optimiser la gestion d’un élément central dans la vie des entreprises : le risque 
Nous vous souhaitons une bonne lecture. 
 
 
 
 
ARTICLES
Pas d'opportunité sans risques, ils sont consubstantiels de l'entreprise et de sa stratégie
 

La société française est progressivement devenue averse au risque : compréhension castratrice du principe de précaution (l’inconnu mais surtout « l’insuffisamment connu » étant passé d’un risque nul à un risque total dans


En savoir plus
La gestion des risques doit être un acte managérial du CoDir
 

Quand on parle de gestion des risques en entreprise, on arrive tout de suite à des termes spécialisés comme compliance (conformité) ou mitigation. Les règles les plus avancées de la gouvernance d’entreprise ont érigé ce sujet en


En savoir plus
Cartographie des risques : une approche participative
 

Lorsqu'on parle de risques dans l'entreprise, la tendance est forte à diriger prioritairement le regard vers les domaines connus et, autant que faire se peut, de nature technique : sécurité des installations industrielles, risques


En savoir plus
Pour un pilotage global de la gestion des risques
 

Nous observons dans les entreprises un phénomène paradoxal en relation avec le traitement des risques. D‘une part de plus en plus de travaux y sont faits pour les maîtriser et les gérer. D’autre part il est de plus en plus


En savoir plus
Technique et gouvernance à l'épreuve des risques
 

Voici une définition simple et éprouvée du risque : la possibilité d’une perte. Elle renvoie aux deux notions complémentaires qui constituent sa véritable grammaire


En savoir plus
Comprendre les catégories de risques et d'environnements pour s'affranchir des erreurs d'ordre stratégique
 

La question des risques stratégiques renvoie à celle tout aussi délicate de l'articulation entre prospective, stratégie et veille. Le défaut d'anticipation du contexte global de l'action constitue un risque   majeur pour l'entreprise et les


En savoir plus
Gestion des risques industriels majeurs
 

La gestion d’un risque industriel majeur repose sur un travail minutieux d’identification, de clarification et d’évaluation de tous les scénarios pouvant conduire à l’occurrence de ce risque. Des barrières de


En savoir plus
À propos du rôle de la gestion quantitative des risques
 

Le PIB de la France se situe à environ 2 300 milliards d’euros, soit environ 34 000 euros par habitant. Outre l'immobilier, les placements financiers notamment l'assurance vie représentent une part importante du patrimoine des ménages


En savoir plus