Actualité

Vue 140 fois
10 janvier 2019

Innovations en santé

Nouveaux traitements contre le cancer, robots chirurgicaux, développement de la génétique, intelligence artificielle, médecine personnaliséerévolution numérique et découvertes médicales bouleversent la vie des patients et sont autant d’exemples d’innovations clés dans le secteur de la santé. Les enjeux évoluent avec une population vieillissante vivant avec des maladies chroniques, qui nécessitent des soins dans la durée. Les innovations permettent de relever les défis liés à ces enjeux.  

Le médicament devient de plus en plus innovant depuis l’invention sur la paillasse du chercheur, jusqu’à la mise à disposition pour le patient, en passant par les étapes du financement, de la production et des autorisations réglementaires. L’essor de la thérapie génique permet d’espérer traiter des maladies rares en apportant de façon ciblée le gène défectueux dans le cadre de maladies qui ne touchent que quelques milliers de patients et qui ne bénéficiaient pas de traitement jusqu’à présent. Le cancer du sein a un statut de maladie chronique depuis quelques années, ce qui laisse espérer une prise en charge personnalisée et une guérison d’une majorité des patientes diagnostiquées.

Les dispositifs médicaux (instruments, appareils, équipements ou logiciels destinés à être utilisés chez l’homme à des fins médicales) et la santé numérique (e-santé, télémédecine, données de santé) sont à la pointe des nouvelles technologies. Les bases de données (Big Data) sont des besoins en explosion dans le secteur de la santé. L’essor de l’e-santé (l’application des technologies de l’information et de la communication (TIC) à l’ensemble des activités en rapport avec la santé » et/ou « la fourniture de soins à distance) permet d’apporter des réponses innovantes et efficaces à une partie de ces problématiques en améliorant la prise en charge des patients, le parcours de soins dans sa globalité, en facilitant la pratique des professionnels de santé, ou en réduisant les coûts de santé. La prise en charge du diabète a été grandement améliorée par le développement d’outils connectés qui relient patients, médecins, hôpitaux au quotidien. Le patient bénéficie de conseils, de traitements en direct, en fonction des mesures de leurs constances biologiques (taux d’insuline, notamment). Les outils de mesure du taux d’insuline sanguin sont plus précis par des patchs de mesure en continu remplaçant les systèmes de mesure ponctuelle. Le patient gagne aussi en autonomie et en qualité de vie. Un autre secteur en pleine révolution est celui de la chirurgie micro-invasive qui grâce au développement de robots chirurgicaux permet des interventions pilotées à distance (depuis d’autres continents) avec une grande précision.

Grâce aux innovations médicales et à la recherche en santé, de nombreuses maladies ont été éradiquées et nous sommes désormais capables de guérir ou de rendre chroniques des maladies autrefois mortelles. Ainsi, en 20 ans, la survie au cancer est passée de 80 à 87 % (en France). De même, alors que l’espérance de vie des patients atteints de mucoviscidose ne dépassait pas l’âge de cinq ans dans les années 60, elle dépasse désormais les 40 ans.

Les innovations sont portées par une multitude d’entreprises et de chercheurs dans le secteur public et privé. D’un point de vue écosystème, la France peut compter sur des industries de santé historiquement puissantes, notamment grâce à sa filière pharmaceutique qui représente encore aujourd’hui le 2ème marché européen et des clusters d’innovation très innovants comme à Lyon par exemple. La France dispose d’une filière économique et industrielle très développée en matière de médicaments. En effet, en 2015, elle représentait 53,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires dont 48 % à l’exportation, générait un excédent commercial de 7,7 milliards d’euros (+ 29 % par rapport à 2014), et employait près de 100 000 collaborateurs fin 2015. Ces chiffres témoignent du poids majeur de l’industrie du médicament dans notre économie, et de son dynamisme. La France comptait 457 entreprises de biotechnologies en santé en 2013.

De nouvelles façons de travailler dynamisent le secteur de l’innovation en santé. Les entreprises cherchent à développer des collaborations avec des porteurs de projets innovants. L’innovation ouverte ou Open Innovation en anglais, parfois aussi innovation distribuée, désignent dans les domaines de la recherche et du développement des modes d'innovation fondés sur le partage, la collaboration. L'approche est un moyen de partager (partenariat) le risque et l'investissement vers l'extérieur d'une organisation. La recherche collaborative précompétitive (les entreprises peuvent utiliser les résultats de façon différente en fonction de leurs propres expertises) est un autre exemple de partenariats qui permet l’émergence d’innovations transverses bénéficiant aux entreprises de santé. La caractérisation des maladies telles que le diabète ou le cancer évolue avec une stratification plus précise de sous populations qui peuvent bénéficier de traitements personnalisés et ciblés. Ces résultats ont été permis par la mise en commun des connaissances et moyens et expertises de grands groupes pharmaceutiques et centres académiques travaillant ensemble dans le cadre de consortiums précompétitifs sans objectifs commerciaux à court terme.

En conclusion, l’innovation en santé pourra apporter des nouvelles solutions pour mieux soigner, améliorer la prévention et la qualité de vie des patients. Elle révolutionne leur prise en charge et leur apporte une plus grande autonomie.

Carole Neves
https://www.linkedin.com/in/carole-neves-260b5615

Consulter les autres articles parus dans la Lettre XMP-CONSULT n°2 (janvier 2019)

Télécharger le PDF  Feuilleter en ligne

 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.